Skip to main content

Choisir sa baignoire représente un choix cornélien. De nombreux critères sont à prendre en considération tels que la forme, les dimensions, le matériau, le prix mais également sa fonctionnalité et l’importance que nous accordons au bain. De plus, l’offre étant de plus en plus conséquente, il devient nécessaire de se pencher sur le sujet en amont. Il est indispensable de bien choisir, car une fois installée, revenir en arrière est complexe.

Déterminer l’importance accordée à la baignoire

En France, la problématique du choix d’une baignoire n’est pas la même suivant l’endroit où vous habitez: grandes agglomérations, zone périurbaine ou rurale.

En effet, la taille accordée à la salle de bains n’est pas la même partout. Dans les grandes agglomérations, les appartements, dont le prix au m² est souvent très élevé, n’offrent pas des salles de bains de grandes dimensions. En conséquence, le client va devoir choisir entre douche ou baignoire par manque d’espace. Dans une maison individuelle, les salles de bains sont plus grandes, mieux pensées et permettent souvent de pouvoir y intégrer les deux.

La question primordiale que nous devons nous poser est la suivante: pourquoi souhaitons-nous une baignoire dans notre salle de bains? Quel en sera l’usage? Choix fonctionnel ou esthétique?

Pendant 17 ans de présence en showroom parisien, je n’ai cessé d’entendre des clients me dire qu’il était indispensable d’avoir une baignoire chez soi. Cela représentait une réelle valeur ajoutée en cas de revente. Soit! Cependant, sachez que quand vous entreprenez des travaux à votre domicile, l’objectif est de le faire pour vous, pour votre plaisir et pour en profiter. Aussi, le plus important est de savoir si cette baignoire vous allez l’utiliser. Etes-vous adeptes des bains? A quelle fréquence? Avez-vous des enfants en bas âge? Utiliserez-vous votre baignoire également en douche? Toutes ces réponses vous donneront l’orientation sur la fonctionnalité.

L’orientation esthétique, quant à elle, dépend principalement de l’espace que vous pourrez allouer à votre baignoire. Une baignoire encastrée n’aura pas le même rendu esthétique qu’une baignoire en îlot.

Quelle forme et quelles dimensions?

Il existe une multitude de formes de baignoires ayant chacune leurs spécificités et leurs dimensions. Je vais vous présenter les modèles les plus courants:

  • les baignoires encastrées qui se posent soit en niche (entre trois murs) soit en angle (entre deux murs). Elles représentent les standards. De forme rectangulaire à l’extérieur, elles peuvent être rectangulaires ou ovales à l’intérieur. Equipées d’un pare-baignoire, elles font souvent office de douche.
  • les baignoires en îlot peuvent s’installer au centre d’une pièce ou contre un mur. Il est recommandé d’avoir de l’espace autour afin que la baignoire respire et puisse être mise en valeur. Ne pas oublier que pour une installation en centre de pièce, les évacuations et arrivées d’eau se font par le sol.
  • les baignoires d’angle symétrique ou asymétrique (angle déporté à gauche ou à droite) pour une salle de bains de taille moyenne permettent de libérer les passages. La baignoire d’angle classique est souvent un faux gain de place car ses dimensions sont souvent plus imposantes qu’une baignoire encastrée standard.

Chaque année, de nombreux séniors abandonnent l’idée de la baignoire au profit de la douche. Il existe différents modèles permettant de palier à toutes les difficultés du quotidien : la baignoire à porte, la baignoire assise, la baignoire à seuil abaissé, la baignoire à siège élévateur ou à sangle. Je consacrerais un article sur ce thème ultérieurement.

Comme nous venons de le voir, l’offre est grande et les dimensions de votre baignoire dépendent de l’espace dont vous disposez. Mais il est important de bien connaître ses dimensions avant de choisir sa forme car toutes les baignoires ne se font pas dans toutes les dimensions. Les baignoires encastrées sont celles qui offrent le plus de possibilités aussi bien en largeur qu’en longueur.

Quel matériau choisir?

Une fois le type de baignoire et la taille définis, il est important de s’intéresser aux différents matériaux qui se divisent en 5 catégories principales :

  • l’acrylique :

    matériau le plus plébiscité sur le marché. C’est un matériau thermoformable. Il a besoin d’être chauffé pour être ramolli et ainsi mis en forme dans un moule. Cela permet de réaliser de nombreuses formes et dimensions. Souvent renforcées avec de la résine ou de la fibre de verre, les baignoires en acrylique sont légères. Elles ont un toucher agréable contrairement à l’acier émaillé ou la fonte. En revanche, elles sont assez sensibles aux chocs et aux rayures. Cependant, l’acrylique peut être réparé par ponçage et polissage. Les baignoires en acrylique renforcé offrent, quant à elles, une plus grande durabilité et sont plus hygiéniques. Leur matière lisse et non poreuse limite la prolifération de bactéries. Attention, l’acrylique ne tolère pas certains détergents. Dernière chose à savoir sur l’acrylique et sur la fibre de verre, ces matériaux ne sont pas recyclable!

  • la fonte :

    matériau emblématique des baignoires, c’est le matériau traditionnel et le plus résistant, conservant merveilleusement bien la chaleur malgré son toucher froid. Ce matériau représente de nombreux atouts. Non seulement la fonte est recyclable à 100%, mais si l’émail est bien entretenu, il peut durer des décennies. Seul point noir : son poids compris entre 100 à 150 kg pour une baignoire vide est un véritable handicap pour le plombier car il ne peut l’installer seul. Aujourd’hui, la fonte est principalement utilisé dans l’univers rétro ou vintage.

  • l’acier émaillé :

    compromis à la fonte car beaucoup plus légères, les baignoires en acier émaillé sont plus classiques, souvent avec un design proche de celui des baignoires en acrylique. Elles sont pourtant très résistantes et faciles d’entretien. Tout comme la fonte, elle conserve très bien la chaleur et sont recyclables à 100%. Seul bémol de l’acier émaillé,  le bruit. Ce problème peut-être résolu grâce à l’installation de plaques anti résonnance sous la baignoire, options peu onéreuse que propose les usines pour palier à ce désagrément.

  • le solid surface :

    matériau de synthèse haut de gamme composé de minéraux, de résine polyester ou acrylique, et de pigments de couleur teintés dans la masse, le solid surface est thermoformé, moulé puis poncé. Le Corian est le plus connu de tous car il est utilisé depuis longtemps dans les milieux de la restauration et hospitalier pour son côté résistant aux chocs, aux rayures, aux tâches et aux bactéries. Il assure donc une vraie facilité d’entretien. Les baignoires en solid surface son synonymes de contact doux et chaud et de par leur composition minérale conservent bien la chaleur. Le solid surface est autoportant, c’est pourquoi, la majorité des baignoires en solid surface sont des baignoires en îlots.

  • le béton de synthèse :

    matériau constitué d’un mélange de minéraux et de résine. La surface est composée d’une résine de protection en polyester pigmentée appelée « gel coat » et destinée à assurer la finition. A ne pas confondre avec le solid surface qui lui est teinté dans la masse.

Il existe d’autres matériaux tel que le bois, la pierre, le béton, le cuivre mais ces baignoires sont souvent commercialisées pas des réseaux de distribution bien spécifiques.

La question du matériau de la baignoire est un élément essentiel dans le choix de cette dernière car il est gage de qualité et de longévité. Il est donc important de ne pas sélectionner les produits entrée de gamme qui risqueraient de vous décevoir.

Quelles options?

L’heure est venue de choisir les options qui vont avoir un impact déterminant sur le prix final.

En effet, quand nous choisissons le matériau, celui-ci a déjà un impact conséquent sur le prix d’une baignoire. Une baignoire en acrylique ou en acier émaillé ont un coût beaucoup moins élevé qu’une baignoire en fonte, en solid surface ou encore en béton de synthèse dont l’offre est beaucoup plus restreinte en termes de modèles.

En fonction des matériaux et des fabricants, vous aurez le choix dans les finitions (couleurs mates ou brillantes). Mais ce n’est pas tout, il vous faudra déterminer si vous souhaitez un traitement anticalcaire, une remplissage par le trop-plein, une finition de vidage spécifique en relation avec le choix de votre robinetterie.

Pour les matières métalliques comme la fonte ou l’acier émaillé, il sera indispensable de préciser à la commande si vous souhaitez installer des poignées, effectuer des percements pour la robinetterie afin que celle-ci soit positionner sur votre baignoire et non murale… car les percements doivent être fait en usine. Votre installateur ne sera pas en mesure de le faire sur place contrairement aux autres matériaux.

Vous pourrez être amener également à craquer pour un système de balnéothérapie, de chromothérapie, de musicothérapie…

Mais quelles sont les vertus de la balnéothérapie?